Italie : Un week-end à Venise en hiver

Des bons plans pour organiser un week-end à Venise

01-04 Janvier 2016

Pour bien commencer l’année, nous avons choisi de nous rendre à Venise. Pourquoi cette destination, et surtout, pourquoi choisir cette période de l’année? Je pense que nous avons tous entendu parler de Venise et vu des photographies de cette magnifique ville très atypique. Nous avions donc envie de la découvrir, et de parcourir ses nombreuses ruelles et dédales le long des canaux, afin de nous faire notre propre idée. Venise est « victime » de son succès et des millions de touristes arpentent chaque année ses rues. C’est pourquoi nous avons fait le choix de partir lors d’une période réputée plus calme.

Nous vous faisons donc part dans cet article de nos bons plans afin d’optimiser et de préparer au mieux votre séjour. Vous pouvez également profiter de l’intégralité des photos de notre séjour dans la galerie suivante : Galerie venise

Place saint marc

Partir à Venise: oui, mais comment?

Il existe différentes possibilités pour rejoindre la cité des doges. Aujourd’hui, avec le développement des compagnies low cost, se déplacer en avion est plus qu’abordable, surtout si vous vous y prenez à l’avance. Nous avons choisi la compagnie Easyjet au départ de Lyon, qui offrait le meilleur tarif. Le coût était de 75 euros aller-retour par personne. A ce prix là, aucune option n’était incluse. Si vous voulez un bagage en soute, il vous faudra débourser une trentaine d’euros en plus. Nous avons seulement pris un bagage chacun en cabine. Pour 3 nuits passées sur place, c’était largement suffisant.

Attention, Easyjet est très regardant sur la taille des bagages (56x45x25). Un sac à main ou sac d’ordinateur est compté comme étant un bagage cabine. Prenez donc soin de les ranger dans votre valise en passant le contrôle de l’hôtesse.

Où loger à Venise ?

Lorsque l’on part à Venise, il faut être conscient que le logement occupera une part très importante du budget. La ville a la réputation d’être chère et on se rend vite compte que ce n’est pas qu’une rumeur.

Nous avons très vite fait le choix de réserver un appartement via Airbnb. C’est tout de même bien pratique si vous souhaitez préparer vos propres repas. Les prix sont également très intéressants comparés aux hôtels situés au coeur de Venise.

Nous avons d’abord pensé loger en dehors de Venise (Mestre, Lido…). Le prix des logements est plus attractif mais nous avons préféré profiter de l’ambiance vénitienne. Il ne faut pas oublier qu’en logeant à l’extérieur de la ville, vous êtes dépendants des transports qui sont prohibitifs, surtout si vous n’avez pas pris de pass.

La cité est constituée de plusieurs quartiers, parmi lesquels on trouve San Marco, Dorsoduro, San Polo, Rialto, Santa Croce, Cannaregio, Castello… Les plus touristiques sont les quartiers de San Marco et Rialto. Nous avons trouvé un petit appartement dans le quartier calme de Dorsoduro, situé à 15 minutes seulement à pied de la place Saint-Marc, et à quelques pas d’un arrêt de vaporetto (Zattere). Dorsoduro est un quartier paisible, sans les hordes de touristes, qui a autant à offrir que les endroits plus touristiques.

Nous avons été accueillis très chaleureusement par les propriétaires de l’appartement que nous avons loué. De bons conseils nous ont été donnés. Le logement, très cosy et agréable, offre de belles prestations, pour un tarif total de 303 euros pour trois nuits (frais de ménage et frais Airbnb inclus).

Comment se déplacer à Venise ?

Transport depuis l’aéroport Marco polo

A votre arrivée à Venise, si vous atterrissez à l’aéroport Marco Polo, vous avez plusieurs possibilités pour vous rendre dans le centre ville.

Ces différentes options dépendent vraiment de votre budget :

  • Aliguana (15€ l’aller et 27€ l’aller/retour).

L’avantage de cette navette, c’est que vous n’avez pas de changement à la piazzale Roma, et qu’avec ces 3 lignes (blu/arancio/rouge) vous pouvez vous arrêter  à plusieurs endroits dans Venise. Vous pouvez voir les trajets de ces 3 lignes dans le plan en fin d’article.

  • Le moins cher est de s’y rendre en bus. Il existe 2 compagnies principales :
    • ACTV avec sa ligne 5
    • ATVO avec le « venezia express »

Le coût pour ces deux compagnies en 2016 étaient de 8€ l’aller ou 15€ Aller/retour. Le trajet dure entre 20 et 30min, dépendant du trafic pour rejoindre Piazzale Roma. Il faudra ensuite, soit rejoindre votre logement à pied, ou prendre le vaporetto depuis la piazzale roma.

  • Vous pouvez également vous y rendre en taxi bateau. C’est la solution la plus chère mais la plus directe. Le bateau vous déposera au plus proche de votre logement. Mais il faut compter entre 70€ et 110€…

Vaporetto

vaporetto

Pour effectuer de longues distances à Venise, il y a de grandes chances que vous embarquiez à bord d’un vaporetto. C’est le moyen de transport le plus pratique ici. Les différentes îles sont vraiment bien desservies (voir plan ci-dessous).

Le prix d’un billet simple valable 75 minutes est de 7.5€. Il existe de nombreux pass disponible qui peuvent être très intéressants si vous décidez d’utiliser le vaporetto tout au long de votre séjour :

  • pass 1 jour : 20€
  • pass 2 jours : 30€
  • pass 3 jours : 40€
  • Pass 7 jours : 60€

Vu le tarif d’un aller simple, il est vraiment intéressant de calculer quel pass convient à votre séjour. Vous pouvez retrouver l’intégralité de ces pass sur le site http://www.veneziaunica.it/fr.

Si vous avez la chance d’avoir entre 6 et 29 ans (inclus), vous pouvez acheter une « rolling venice » card. Elle coûte 6 € et est valable une année entière. Cette carte vous permet d’avoir divers tarifs réduits dont le pass 3 jours mentionné ci-dessus. Le tarif est de 22€ au lieu de 40€. Ce pass permet également d’avoir de nombreuses réductions dans certains musées de la ville.

Vous pouvez trouver ci-dessous le plan téléchargeable du réseau ACTV

Plan réseau ACTV

Gondole

Gondoles grand canal

Si vous voulez à tout prix faire une excursion sur les canaux en gondole, il vous en coûtera 80€ pour 30 minutes. Si vous voulez en plus un chanteur sur votre gondole, il faudra payer un supplément.

Utiliser ses pieds

Si vous le pouvez, nous vous conseillons vraiment de visiter Venise à pied. C’est ce que nous avons fait lors de notre séjour. La ville s’y prête très bien.  Mettez votre plan au fond de votre poche et laissez-vous envoûter par le charme de la cité. Allez où bon vous semble, suivez vos envies, déambulez dans les rues au hasard et profitez de la vue! Vous trouverez à coup sûr des endroits splendides où vous ne serez pas envahis par la foule. A Venise, on se rend vite compte qu’une fois éloignés de certains lieux (place Saint-Marc, Rialto,…), la ville semble nous « appartenir » et offre un charme absolu. On se sent en sécurité à Venise, alors n’ayez pas peur de l’endroit où vous pourrez vous retrouver.

ruelle venise

Pour profiter de la ville à pied, faites bien attention aux chaussures que vous portez. Rien de tel qu’une bonne paire de basket pour éviter d’avoir mal aux pieds à force de parcourir des kilomètres et des kilomètres.

Nous avons utilisé le vaporetto seulement deux fois:

  •  pour nous rendre sur l’île de Burano (avouons qu’à la nage, la partie aurait été difficile…),
  •  pour faire un tour sur le Grand Canal afin d’admirer Venise autrement. N’hésitez pas à prendre la ligne 1 pour en profiter.

Que visiter à Venise ?

Comme dit précédemment, le principal plaisir à Venise est d’arpenter ses dédales et ruelles. Bien entendu, nous avons également visité des lieux classiques et immanquables de Venise tels que: le Rialto, la place Saint-Marc et sa basilique, et bien entendu, le fameux palais des doges situé sur cette même place.

Le prix d’entrée est de 19 euros et comprend plusieurs musées de la place Saint-Marc. Toutefois, nous vous conseillons fortement de plutôt opter pour la visite des itinéraires secrets pour le prix de 20 euros (14 euros pour les détenteurs de la Rolling Venice Card). Ce tarif comprend la visite du palais des Doges, mais surtout une visite guidée qui vous fera pénétrer dans des lieux auxquels les autres visiteurs n’auront pas accès. Vous pourrez ainsi déambuler au sein des anciennes prisons de la ville, visiter la cellule du célèbre Casanova, la salle de torture (rien que ça!), et voir les coulisses du palais. La visite dure environ 1h30 et on fait le plein d’informations. Les places étant limitées, il faut impérativement réserver à l’avance. Un des avantages de ce ticket est qu’il est coupe-file: vous ne ferez donc pas la queue de longues minutes… Une guide parlant français est disponible. Cette visite est pour nous incontournable!

Après l’itinéraire secret, admirez la splendeur du palais des doges et profitez  de votre passage dans le pont des soupirs.

Palais des Doges

La ville dispose de nombreux musées. Sachez que tous les premiers dimanches du mois, les musées d’état habituellement ouverts ce jour-là sont gratuits (et pas seulement à Venise, mais dans toute l’Italie). Les musées concernés à Venise sont les suivants: la Ca’ d’Oro,  la galleria de l’Accademia, le musée archéologique, la Biblioteca Marciana, le musée d’art oriental ainsi que le palais Grimani.

Nous avons été tentés par plusieurs musées lors de notre séjour. Toutefois, le temps passé sur place étant court, nous avons préféré privilégier la découverte de la ville plutôt que de s’enfermer des heures à l’intérieur de musées.

Les deux seules visites payantes que nous avons effectuées sont celles du palais des doges et la collection Peggy Guggenheim (16 euros 50 l’entrée).

Lors de notre week-end, nous nous sommes également rendus grâce au Vaporetto sur l’île de Burano. Au départ, nous souhaitions visiter Murano (et ses souffleurs de verre) et Burano (et sa dentelle). Par manque de temps, nous avons préféré choisir Burano et ses maisons colorées, qui offrent un spectacle de toute beauté.

Pour le reste, comme nous vous l’avons dit à de nombreuses reprises: marchez, marchez, marchez, perdez-vous et appréciez! Mais ressortez quand même votre plan à un moment donné pour que vous puissiez retrouver votre logement, hein? :) On vous rassure tout de suite, il y aura toujours un panneau pour vous réorienter vers les points principaux (San Marco, Rialto, Piazzale Roma).

Les toilettes à Venise 

Le sujet peut prêter à sourire, mais il est bel et bien sérieux et provoque de vives polémiques. En effet, les toilettes publiques à Venise coûtent… 1 euro 50 par personne. L’accès est gratuit pour les enfants de moins d’un mètre de hauteur. Le plan ci-dessous vous montre la localisation des toilettes. Sachez que la ville a mis en place un pass spécial toilettes (ceci n’est pas une blague).

carte-toilettes-publiques-venisecarte toilettes publiques venise

La question est donc: suis-je obligé(e) de me ruiner pour uriner? Il existe quelques alternatives, des plans plus ou moins bons, tels que:

  • profiter des toilettes des musées (n’hésitez surtout pas si vous possédez le museum pass),
  • s’arrêter prendre un café dans un bar et profiter des toilettes,
  • se rendre dans un fast-food juste pour les toilettes. Un code est souvent nécessaire mais il suffit d’attendre quelques secondes devant la porte,
  • retourner à votre logement si vous n’êtes pas loin.

En trois jours, nous n’avons payé qu’une seule entrée dans les toilettes publiques.

Dois-je hésiter avant de partir à Venise ?

 On entend tellement parler de Venise, que l’on a eu peur d’être déçus en arrivant. Nous avions peur qu’il y ait trop de monde, que Venise soit surfait et moins authentique que ce à quoi l’on s’attendait. C’est pourquoi nous avons décidé d’éviter la foule estivale. Nous ne regrettons absolument pas notre choix. Nous en avons pris plein les yeux et avons trouvé cette cité fabuleuse en plein hiver. Le risque de rencontrer la pluie et le froid (couvrez-vous bien surtout!) est bien entendu plus grand, mais le charme de la ville opère complètement à cette période de l’année. Vous pourrez toujours vous réchauffer à l’aide d’un bon verre de vin rouge et d’un plateau de charcuterie locale ou d’un bon tiramisu.

 

Auteur: Aurélie et Matthieu

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2015 | Une autre route