Thailande : Sud

 Koh Tao

18 au 22 Août 2014

Nous ne pouvions pas aller en Thaïlande sans goûter à ses eaux turquoises. Nous voulions éviter les iles trop touristiques ou consacrées à la fête, comme Phuket, Ko Phi Phi… Notre souhait était de trouver une île plus calme et sauvage. Nous nous sommes très vite orientés vers le golfe de Thailande, et plus précisément vers l’ile de Koh Tao. Contrairement à ses deux consœurs Koh Phangan et Koh Samui, l’ile de la tortue est beaucoup plus petite, moins bâtie, plus sauvage et orientée vers la plongée.

Ko Tao

Pour s’y rendre, nous sommes partis de Bangkok via la compagnie Lomprayah. Le trajet comprend :

  • Une première partie en bus jusqu’à Chumphon. Nous avons choisi le départ de 6h00 du matin. Le trajet dure environ 7h. Le bus est équipé de toilettes (accrochez-vous bien dans les virages…). Lors d’un arrêt, une personne vous donne 1 bouteille d’eau et un biscuit thaïlandais (sec…).
  • Arrivés à  Chumphon, nous faisons la queue à un guichet, où l’on nous donne un bracelet de couleur rose pour Koh Tao. On attend environ 25 min avant d’embarquer. Il y a de quoi acheter à manger avant de partir, ainsi que des toilettes.
  • Le trajet se fait en catamaran rapide jusqu’à Koh Tao et dure 1h45. Le bateau se rend dans les 3 iles, le premier arrêt est Koh Tao. Un conseil : essayez de donner vos bagages dans les derniers, car les matelots font un gros tas de bagages à l’avant du bateau et il est bien difficile de les récupérer à la fin. Si vous avez de la chance vous pourrez apercevoir des poissons volants sur le trajet.

lomprayah ko tao

Le coût du trajet aller est de 1400 THB.

A votre arrivée, vous serez assaillis par des chauffeurs de taxi… Sachez qu’ici les taxis sont 3 fois plus chers que sur le continent. Si vous êtes sur Mae Head ou sur Sairee Beach, vous pouvez assez facilement rejoindre votre hôtel à pied. Le choix du logement a été difficile, car les prix pratiqués sont bien plus élevés que ce que nous avons pu connaitre auparavant. Nous avons logé à Baan Suan Ta Hotel, où nous avons payé 1300 THB par nuit. A ce prix là, nous avions seulement un ventilateur au plafond, mais nous vous conseillons de prendre une chambre avec climatisation si vous craignez la chaleur. Les chambres sont assez modernes, ce n’est pas le grand luxe mais c’est très sympa pour le prix. Elles disposent d’un balcon. L’hôtel est à 10 min à pied de la plage la plus proche.

Durant notre séjour de 5 jours, nous avons sillonné l’ile à pied (Mango Bay, Ao Hin Wong, côte ouest et sud). Très peu de personnes partent à la découverte de l’ile à pied. Il faut reconnaitre que la chaleur est écrasante et que les trajets peuvent être très longs. A conseiller aux grands courageux. N’oubliez surtout pas de faire un grand stock d’eau car vous ne trouverez pas forcément de quoi vous ravitailler sur la route. Les côtes Nord et Est sont assez désertées.

Koh Tao est un véritable paradis pour les plongeurs. Des dizaines et des dizaines de centres de plongée proposent leurs services. Pour notre part, nous avons opté pour le snorkelling en louant masque et tuba chez un commerçant pour la somme de 1€/jour/personne. Ici, comme dans beaucoup d’endroits en Thailande, tout marche à la confiance. On ne vous demande aucun papier, ni caution.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à admirer les fonds marins. Nous avons même eu la chance de voir un requin de récif à pointe noire de très près. L’eau est vraiment chaude et turquoise. Nous ne sommes pas les seuls à apprécier cette eau. Des centaines de concombres marins jonchent le sol.

 

Le soir venu, il est très appréciable de diner ou de boire un verre face à la mer et au soleil couchant.

coucher de soleil koh tao

Koh Tao est vraiment un petit paradis sur terre. Nous ne regrettons absolument pas le choix d’être venus en fin de séjour. En effet, après toutes les aventures sportives vécues les jours précédents, l’ile de la tortue nous a apportés repos, paysages paradisiaques et baignades grandioses.

Bangkok

23 et 25 Août 2014

Par où commencer… La capitale de la Thaïlande est un amoncellement de buildings construit les uns sur les autres. Les rues sont bondées de véhicules, on sent vraiment la pollution partout. On se fait harceler par les taxis et les tuks tuks à tous les coins de rue. Nous ne pouvons pas vous cacher que nous n’avons vraiment pas aimé notre séjour à Bangkok.

Nous avons passé 2 jours entiers dans cette ville avant de reprendre l’avion. On aurait envie de dire que c’est 2 jours de trop, mais il est peut être intéressant d’y passer une journée pour se faire sa propre idée.

Nous avons dormi au Roof View place. Cet hôtel est peu cher (900 THB/nuit) mais est plus que basique.

Pour le trajet retour vers l’aéroport, il faut vraiment s’y prendre très très à l’avance. On nous avait conseillé de partir 4h à l’avance et nous avons presque raté notre avion…. Le trajet en taxi de 30km nous a pris 3h tellement les rues sont surchargées.

Ayutthaya

24 Août 2014

Ce site, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, était autrefois la capitale du Siam. Il y avait pas loin de 400 temples se dressant fièrement dans ce royaume. Aujourd’hui, Ayutthaya se caractérise par un ensemble de vestiges, ruines et des dizaines de temples restaurés. Nous ne voulions absolument pas manquer ce lieu historique.

Nous voulions également nous rendre à  Sukhothai, mais par manque de temps, notre choix s’est porté sur Ayutthaya.

Nous avons pris 2 billets de trains à la gare de Bangkok. La durée du trajet est de 1h30 et le prix est vraiment dérisoire (moins d’1€). On est très loin du monopole SNCF….

Ayuttayah

Arrivés sur place, nous avons loué deux vélos pour la journée. Les magasins de location se trouvent en face de la gare. Pour une modique somme (40 THB), vous aurez un morceau de métal avec deux roues, un guidon, un cadenas, un panier et avec un peu de chance, des freins. 😂 Ils procurent un plan avec un parcours et les monuments les plus importants. Le site s’y prête très bien. Nous avons eu le temps de visiter les principaux temples dans la journée. Il fait certes très chaud, mais les routes sont plates et les trajets pas très fatigants.  L’entrée de chaque temple est payante.

Nous vous conseillons de ne pas rater la visite de ce site historique, et l’expérience à vélo rajoute de l’authenticité.

Auteur: Aurélie et Matthieu

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2015 | Une autre route