Québec : Parc du Forillon

J11: Parc du Forillon

23 Juillet 2016

Après  environ 3h30 de route, nous arrivons enfin dans le parc du Forillon, géré par Parcs Canada. On accède au parc par l’entrée Nord, et on s’acquitte des droits d’entrée de 7,80$/personne.

Cliquez-ici si le guide du visiteur vous intéresse.

carte forillon

Nous rejoignons en premier lieu notre camping. Le parc abrite 3 sites pour camper. En cliquant sur ce lien, vous pourrez retrouver différentes informations sur chaque camping , dont leur plan. La nuitée coûte 25,50$ pour un emplacement sans service. En réservant au préalable sur internet, vous pourrez voir des photos de chaque emplacement.

Nous avons choisi le camping des Rosiers, situé à quelques pas de la plage.

Camping des rosiers - Forillon

L’après-midi, nous nous rendons au Cap Bon-Ami. Le lieu offre de jolis points de vue sur le golfe du Saint-Laurent et permet d’observer de nombreux phoques ainsi qu’une grande quantité d’oiseaux nichant dans la falaise, notamment des pingouins guillemots, des mouettes, des cormorans…

En discutant avec une employée du parc, nous apprenons que des lynx du Canada vivent dans le parc. Toutefois, ils sont actifs la nuit et sont craintifs, ce qui limite les chances d’en apercevoir.

Sur la route 132, à mi-chemin entre les secteurs Nord et Sud, se trouve le départ de la balade « La Chute ». Cette boucle de 30 minutes vous permet, comme son nom l’indique, d’accéder à une très belle chute de 17 mètres. Les plus courageux pourront en profiter pour se rafraîchir.

La chute - Forillon

Le sentier aménagé comprend de nombreux escaliers ou passages en bois qui vous feront traverser une érablière.

Nous reprenons la route direction l’Anse-aux-Amérindiens pour démarrer la balade qui mène à Cap-Gaspé par le sentier. Celle-ci dure 2h30 et vous permet de longer la côte et ses plages de galets jusqu’à la pointe de la péninsule. Pour y accéder, vous pouvez également emprunter une voie plus rapide principalement parcourue par les vélos. La durée de la balade sera raccourcie de 30 minutes. Nous vous conseillons cependant d’utiliser le sentier côtier qui vous offrira de plus beaux points de vue.

Au début de la randonnée, un panneau attire notre attention. En effet, le parc du Forillon abrite de nombreux ours noirs. Toutefois, le lieu étant assez fréquenté, nous ne pensions pas avoir notre chance.

Attention aux ours

Au début de la balade, un son puissant provenant de l’eau attire notre attention. Nos yeux se tournent donc vers le golfe et nous apercevons des baleines, qui reviennent fréquemment à la surface afin d’expulser leur fameux jet d’eau par leur évent. Des phoques se déplacent également tranquillement. Nous ne pensions pas pouvoir voir des baleines aussi proches du rivage. Nous profitons le plus possible de cet instant magique.

Baleine - Forillon

Un autre moment inattendu se produit à quelques mètres de là. Nous apercevons deux petites oreilles noires qui sortent de hautes herbes. Nous nous approchons alors et tombons sur…un ourson! Celui-ci, très craintif, se balade sur le sentier et prend rapidement la fuite. Nous le croisons à nouveau un peu plus loin. Notre émotion à ce moment-là est indescriptible. On espère simplement que maman ours ne se trouve pas dans les environs! 😆

Ourson - Forillon

La balade nous conduit ensuite dans les bois, ce qui est très agréable en ce jour de grande chaleur.

Balade Cap Gaspé

Nous arrivons ensuite à Cap-Gaspé et au « Bout du Monde ». Le lieu abrite un joli phare et nous offre une vue panoramique des environs.

Phare Cap Gaspé

On observe au loin (mais vraiment loin loin loin), une baleine qui saute hors de l’eau à plusieurs reprises. Nous distinguons les projections d’eau. Malgré la distance, c’est très impressionnant.

Sur le chemin du retour, nous croisons sur le sentier un porc-épic, qui se déplace de façon nonchalante.

Porc épic  Forillon

Un peu plus loin, une marmotte fait son apparition.

Marmotte - Forillon

Décidément, nous sommes bien chanceux. Nous avons l’impression de réaliser un reportage animalier!

De retour au parking, nous prenons la voiture. Sur la route, nous voyons quelques personnes arrêtées les yeux rivées vers un talus. Nous tournons la tête et apercevons…un ours noir!!! Nous nous garons et rejoignons les observateurs ébahis déjà présents. L’ours est bien moins craintif que celui vu précédemment. Il descend sur la route, y reste quelques instants puis marche un long moment avant de disparaître en contrebas. Un autre instant inoubliable que nous savourons grandement.

Ours noir

Avant de retourner au camping, nous nous arrêtons un peu avant le parking du castor. Nous avons repéré à l’allée des huttes de castors et avions décidé de nous y rendre en début de soirée afin d’avoir des chances d’observer pour la première fois de notre vie ces rongeurs. C’est chose faite. De nombreux castors s’activent et se laissent observer de très près.

Ce soir-là, après cette journée bien remplie, nous nous endormons très rapidement, des souvenirs plein la tête qui tournent en boucle.

J12: Parc du Forillon et route vers Percé

24 Juillet 2016

Aujourd’hui, nous sommes dimanche. Pas de grasse matinée… Nous nous réveillons à 5h. Pas un bruit à l’horizon. Nous nous rendons sur la plage à quelques pas de notre emplacement, afin d’assister au lever du soleil. Le spectacle est saisissant. Nous nous asseyons sur le sable et profitons de ce moment de quiétude.

Lever de soleil - Forillon

A quelques mètres du rivage, un phoque se donne en spectacle. On dirait qu’il s’amuse avec nous. A de très nombreuses reprises, il plonge et ressort pile en face de nous. Il nous jette quelques regards. Lorsqu’il sort un peu plus loin, il se rapproche alors le plus près possible du rivage, et se repositionne face à nous. Nous passons au moins 30 minutes à le contempler.

Phoque - Forillon

Nous retournons ensuite au camping pour prendre le petit déjeuner et plier nos affaires. Nous quittons notre emplacement tôt. On roule jusqu’à Penouille, point de départ de la balade « Le Taïga ». Cette promenade d’environ 2h aller-retour vous fera traverser un écosystème typique de la forêt boréale. Vous pourrez accéder à une cache d’observation qui vous donnera un point de vue sur les marais ainsi que sur les oiseaux vivant en ce lieu.

Vous atteindrez également une belle plage où il est possible de pique-niquer. Une aire de jeux pour enfants se trouve sur place.

Une fois la balade terminée, nous faisons route vers Percé.

Auteur: Aurélie et Matthieu

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2015 | Une autre route