Islande : Jokulsarlon et Skaftafell

J11: Jokulsarlon, le lac aux icebergs

11 Juillet 2015

Après avoir replié la tente, on prend la route direction le sud. Après 1h30 de trajet, on arrive à Hofn, où l’on en profite pour se ravitailler et faire un tour à l’office du tourisme. Nous ne nous attardons pas dans cette ville. Cependant, avant de partir, on se rend à Hafnarbudin, sur les conseils du lonely planet. On y déguste deux gros sandwichs à la langoustine, ainsi qu’un bol de frites imposant. C’est une adresse que l’on vous recommande. Un vrai régal!

Nous repartons de Hofn très excités à l’idée de découvrir Jokulsarlon. Ce lieu nous fait rêver depuis que l’on a vu des photos. Après environ 1h, on s’attend après chaque virage de la route 1 à découvrir ce fabuleux spectacle. En effet, le mot est faible pour décrire ce que l’on voit en arrivant. Le panorama est féerique.

Il y a énormément de monde sur le parking principal qui est vite saturé. On trouve une place et on se rapproche de ces géants de glace. La scène est saisissante, les icebergs sont d’un bleu éclatant. Nous avons même la chance d’assister dans un bruit assourdissant, au détachement de morceaux de glace, qui disparaissent vers l’océan. Quelques phoques s’amusent et se laissent furtivement photographier avant de replonger. Il est possible de faire un tour en bateau au milieu des icebergs. Nous n’avons pas fait ce choix et avons trouvé dommage de voir ces zodiaques naviguer sur le lac, effrayer les phoques et parfois passer à toute vitesse devant nous. Afin de fuir le monde et d’apprécier le spectacle en toute quiétude, on se gare de l’autre côté du pont. Le parking est quasiment vide. On peut facilement marcher de ce coté là du lac et se rapprocher de ces imposants icebergs.

  • Jokulsarlon glace iceberg lac

Beaucoup de gens quittent les lieux sans explorer les alentours, et c’est bien dommage. Nous vous conseillons de ne surtout pas manquer la plage de sable noir à l’embouchure de la rivière Jokulsa. Sur la plage se trouvent des centaines de morceaux de glace échoués, se dressant majestueusement. Vous pouvez non seulement goûter à de l’eau pure et vieille de quelques milliers d’années, mais également prendre des photos saisissantes.

  • Jokulsarlon plage noire iceberg

15 km plus loin, nous faisons halte à Fjallsarlon, un autre lac proglaciaire plus petit et plus isolé.

Nous pensions passer la nuit au sein du parc national de Skaftafell mais redoutions qu’il y ait trop de monde dans ce camping. Nous optons donc pour celui de Svinafell situé à quelques kilomètres avant le parc. Le mauvais temps semble enfin derrière nous. Les températures remontent et le ciel est sans nuage. Ce camping finit rempli, mais le calme règne. Il est très bien équipé. La salle commune est gigantesque et peut accueillir jusqu’à 90 personnes (1400 ISK/personne). Nous y resterons d’ailleurs 2 nuits.

Svinafell campsite

J12: Skaftafell,  au pays des glaciers

11 Juillet 2015

Nous nous rendons très tôt au camping de Skaftafell, point de départ de notre randonnée du jour. Nous attendons l’ouverture du point d’informations pour acheter des sandwichs. En effet, nous prévoyons de pique-niquer au milieu de la boucle de Skaftafellsheidi qui dure 6h (rando n°14 du rother).

Nous partons seuls sous une épaisse brume. Nous peinons parfois à voir devant nous. Nous savons que nous sommes supposés longer le glacier de Skaftafell, mais le brouillard est tellement épais que nous ne le voyons pas. Arrivés au point de vue Glama, la chance nous sourit. En moins de 5 minutes, le brouillard se dissipe complètement, laissant place à un ciel bleu, et à une vue extraordinaire sur le glacier et la vallée. On se sent vraiment tout petit face à cette immensité de glace sublime. On décide de pique niquer à cet endroit. Il est 12h et nous n’avons toujours pas croisé une seule âme. Le soleil est bien présent et nous suit jusqu’à la fin de la balade, qui pour nous est vraiment incontournable.

  • Skaftafell glacier randonnée

Arrivés vers la fin de la randonnée, on décide de faire un crochet pour voir la cascade de Svartifoss, avec ses orgues basaltiques. Si vous désirez seulement voir cette cascade, sachez qu’elle est facilement accessible, en 30 minutes de marche à partir du camping. Cette balade étant la plus courte, attendez-vous à voir beaucoup de monde.

Svartifoss

Nous avons beaucoup apprécié cette randonnée. Avant de retourner au camping de Svinafell, nous allons jeter un coup d’oeil à la langue glaciaire de Svinafellsjokull. Ici, ce qui rend le lieu très intéressant, est le fait de pouvoir s’approcher très près de la glace.

  • Svinafellsjokull glacier

Auteur: Aurélie et Matthieu

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2015 | Une autre route