Islande : Fjords de l’est

J9: Seydisfjordur & Borgarfjordur Eystri

09 Juillet 2015

Notre première étape du jour se situe à 1h30 de Modrudalur, à Egilsstadir. Il n’y a rien de vraiment intéressant à voir et à faire dans cette ville. Cet endroit est bien équipé en commerces, ce qui en fait un lieu idéal pour se réapprovisionner en nourriture et essence. Un conseil tout de même: essayez d’éviter Egilsstadir le mercredi soir et jeudi matin. En effet, un ferry venant d’Europe accoste tous les mercredis soir à Seydisfjordur,  ce qui rend la région vraiment bondée à ce moment-là.

Une fois le coffre blindé, nous poussons vers Seydisfjordur. La route 93 est vraiment très belle, elle passe à travers les montagnes et on longe un lac gelé ainsi qu’une rivière pleine de cascades.

Seydisfjordur est un village typique islandais constitué de maisons en bois de toutes les couleurs et entouré de montagnes enneigées. Nous avons beaucoup apprécié cette ville qui respire la tranquillité. Plusieurs petites balades partent du village, dont une qui mène vers une jolie cascade à travers des champs de lupins. Le soleil est au rendez-vous, ce qui rend cette journée encore plus belle.

  • Maison à Seydisfjordur

Borgarfjordur campsiteNotre road-trip se poursuit vers Borgarfjordur Eystri, un minuscule village reculé au bord d’un fjord. Malheureusement, le temps se gâte et devient épouvantable. On tente tout de même d’aller voir les macareux au petit port d’Hafnarholmi à 5km du village. Dès notre arrivée, on en aperçoit des dizaines et des dizaines. On monte un escalier qui mène vers un point d’observation. Nous ne nous attendions pas du tout à autant en voir, et surtout, à les voir de si près. L’endroit est quasiment désert et les macareux se laissent facilement prendre au jeu des photos. Toutefois, il fait tellement froid que l’on ne s’attarde pas sur les lieux. On va s’installer au camping avec l’idée d’y retourner le lendemain. Celui-ci est vaste et peu rempli, les facilités sont propres et modernes. (1000 ISK/ personne).

Borgarfjordur repasLe soir venu, le temps ne s’est pas amélioré, au contraire… Le vent est glacial, ce qui rend la préparation du repas très périlleuse. On tente de se cacher, assis derrière de minuscules rochers pour protéger le réchaud, sans succès. Ce soir, on mange tiède….

J10: Les Fjords de l’est (partie sud)

10 Juillet 2015

On se réveille bien emmitouflé dans nos duvets. On espère fortement que le temps se soit amélioré. Une fois le bout du nez dehors, nous déchantons rapidement. Il gèle toujours autant. On se console en se disant qu’il ne pleut pas, mais on a quand même l’impression que l’on va y laisser un doigt de pied.

On retourne très tôt voir les macareux. Nous sommes seuls et ils sont encore plus nombreux que la veille. Ils se rapprochent davantage, ce qui nous permet de capturer ces moments magiques. Ces petits oiseaux sont vraiment beaux. La couleur de leur bec contraste avec leur plumage.

  • macareux borgarfjordur eystri Bakkagerdi islande

On retourne dans le village de Borgarfjordur pour admirer l’église de Bakkagerbiskirkja ainsi que Lindarbakki, une maison privée typique de la fin du 19ème siècle, complètement recouverte d’herbe. Cette maison n’est pas ouverte au public, mais un panneau donne les informations nécessaires. Il est possible de la voir de très près.

 

  • Eglise de Borgarfjordur Eystri Bakkagerdi Islande

Nous poursuivons notre aventure dans les fjords de l’est. On visite alors Reydarfjordur, Faskrudsfjordur, Stodvarfjordur puis Djupivogur, où nous passons la nuit. Selon nous, ces fjords ne sont pas indispensables à voir. Nous les avons seulement rajoutés à notre planning, suite à l’annulation d’Askja. Si vous avez prévu les fjords de l’est dans votre parcours, nous vous conseillons fortement de ne pas rater Seydisfjordur et Borgarfjordur Eystri (appelé aussi Bakkargerdi).

Le camping de Djupivogur n’est pas très grand, mais l’essentiel y est. Pour les jours de froid comme c’est le cas (un vent atroce), une petite salle cosy saura vous réchauffer. (1250 ISK/personne hors douche).

Auteur: Aurélie et Matthieu

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2015 | Une autre route